En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.
 

Municipales toulousaines : le bilinguisme fait l'unanimité

20200304_191921.jpg

Le 4 mars, quatre listes en lice pour les municipales toulousaines ont répondu aux questions d'une centaine de personnes venues assister à une rencontre-débat à l'Hôtel Palladia. Chaque candidat ou représentant(e) de la tête de liste a expliqué sa vision de la langue et de la culture occitanes à Toulouse avant d'en venir à des propositions concrètes. Monsieur Pierre Cohen (liste Générations) a voulu souligner la nécessité de redresser les budgets à l'aide de programmes « sanctuarisés ». Ce dernier s'est engagé à soutenir l'enseignement bilingue ainsi que l'enseignement immersif. Même son de cloche de la part de Monsieur Jérôme Frare (représentant Madame Nadia Pellefigue, candidate socialiste) dont la liste souhaite développer les réseaux bilingues et immersifs. Antoine Maurice (Archipel citoyen) a rappelé lui qu'avec ses colistiers, ils n'avaient pas « l'occitan honteux ». Il sera le seul, au cours de la soirée, à suggérer un engagement chiffré de développement des écoles bilingues, à raison d'une filière par an. Monsieur Jean-Michel Lattes, premier adjoint de la municipalité sortante a donc fait le bilan pour le compte de Monsieur Jean-Luc Moudenc (Les Républicains). Il en a profité pour annoncer l'ouverture de la prochaine filière bilingue de Toulouse qui sera installée au sein des écoles TOEC et Marcel Pagnol, quartier de la Cartoucherie.


Catégorie : Archives - 2020

Qu'est-ce qu'un enfant bilingue ?

personnages_entiers_LG.jpg

Pour un enfant, être bilingue c'est avoir la capacité de
comprendre, parler, lire et écrire deux langues.

C'est construire petit à petit son langage, sa capacité à s'exprimer,
à dire le monde qui l'entoure de façon plus riche.

C'est voyager d'une langue à l'autre, dans chacun des moments de sa vie. 

Plus de la moitié de la population de la planète est bilingue ou multilingue. Dans la plupart des pays du monde, apprendre deux langues dès l'enfance est la norme.

Pour le psycholinguiste Gilbert Dalgalian, spécialiste du plurilinguisme, le bilinguisme précoce apporte de nombreux avantages de tous ordres : " un enfant bilingue s'habitue à désigner une même réalité en deux langues. C'est apprendre très tôt à accepter les différences (...) Il sera ainsi plus à l'aise pour aborder les mathématiques (grâce à des capacités d'analyse et de comparaison), pour découvrir et apprendre de nouvelles langues et il maîtrisera mieux l'orthographe du français ". 

Comment ouvrir une classe bilingue ?

L'Association ÒC-BI est à votre disposition pour tout renseignement et pour vous aider dans vos démarches.

Les parents désirant l'ouverture d'une classe bilingue dans l'école de leur(s) enfant(s) peuvent en faire la demande.

-faire circuler l'information et recenser le nombre de familles intéressées.

-solliciter les élus locaus. 

-contacter les responsables de l'Education nationale (inspecteur de circonscription pour le département, inspecteur pédagogique régional au Rectorat).

Témoignage d'une mère d'élève habitant et travaillant à Toulouse : 

" Je suis originaire la région nantaise, donc bretonne... J'ai des parents qui me parlaient breton quand j'étais petite. Nous avons choisi le bilinguisme pour nos enfants avec mon conjoint parce que ça les aidera plus tard dans leur développement et dans leur apprentissage de langues étrangères. De plus, le faire avec la langue régionale, c'est l'occasion de s'implanter un peu plus dans la région où nous vivons";