En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.
 

Bordeaux / Périgueux / Pau

Université Bordeaux Montaigne

Filière Lettres-Occitan

Le parcours lettres-occitan permet de corréler les études littéraires générales (et notamment françaises) et les études littéraires occitanes avec l'apprentissage (en « grands débutants » ou au niveau « confirmé ») de l'occitan. Ces études abordent également l'histoire et la culture occitanes médiévales et modernes. Ce parcours prépare aux concours de l'enseignement primaire et secondaire, notamment le CAPES d'Occitan et le concours spécial 1er degré (enseignement bilingue), mais peut donner aussi accès aux métiers liés à la culture et au livre. Les étudiants littéraires intéressés par leur ancrage régional et par le patrimoine de la région seront bienvenus dans ce parcours.

Des enseignements optionnels sont également proposés en licence lettres modernes de la 1ere à la 3e année et en sciences du langage (1ere année). Il existe enfin une option d'occitan au CAPES de lettres modernes (écrit et oral).

Adresse : Domaine Universitaire F33607 Pessac Cedex

Responsable : Katy Bernard ; mail : lettres@u-bordeaux-montaigne.fr

INSPE Site de Dordogne (Périgueux)

Master MEEF Mention 1er degré option Occitan :
La mention « Premier degré » du master MEEF - Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation, assure la préparation au métier de professeur des écoles et offre à tous les étudiants une formation commune aux problématiques de l‘école maternelle et de l’école élémentaire. Elle intègre aussi une préparation au CRPE (concours de recrutement de professeur des écoles).

Contact : 05 53 35 56 80

Université de Pau Pays de l'Adour (campus de Pau) 

- Au CRL (Centre de ressources en langues), une option de langue de 1h30 par semaine (19,5h par semestre) accessible à tout étudiant de l'université au totre de la langue vivante, de l'UE libre obligatoire ou de l'UECE (option facultative). L'option compte trois niveaux (objectifs A1, A2 et B1 du CECRL) et peut être suivie pendant les trois années de licence.

Responsable : Philippe Biu - contact : philippe.biu@univ-pau.fr

- Au collège STEE (Sciences et technologies pour l'énergie et l'environnement), à la licéncia MIASHS (Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales), un parcours "Langues régionales" de 3h par semaine (39h per semestre), ouvert aux débutants, prépare en trois ans les étudiants à intégrer les masters MEEF professeur des écoles bilingues français-occitan et à passer le CRPE spécifique occitan.

Responsable : Laurent Levi - contact : laurent.levi@univ-pau.fr


Catégorie : L'occitan dans le supérieur - Nouvelle Aquitaine

Qu'est-ce qu'un enfant bilingue ?

personnages_entiers_LG.jpg

Pour un enfant, être bilingue c'est avoir la capacité de
comprendre, parler, lire et écrire deux langues.

C'est construire petit à petit son langage, sa capacité à s'exprimer,
à dire le monde qui l'entoure de façon plus riche.

C'est voyager d'une langue à l'autre, dans chacun des moments de sa vie. 

Plus de la moitié de la population de la planète est bilingue ou multilingue. Dans la plupart des pays du monde, apprendre deux langues dès l'enfance est la norme.

Pour le psycholinguiste Gilbert Dalgalian, spécialiste du plurilinguisme, le bilinguisme précoce apporte de nombreux avantages de tous ordres : " un enfant bilingue s'habitue à désigner une même réalité en deux langues. C'est apprendre très tôt à accepter les différences (...) Il sera ainsi plus à l'aise pour aborder les mathématiques (grâce à des capacités d'analyse et de comparaison), pour découvrir et apprendre de nouvelles langues et il maîtrisera mieux l'orthographe du français ". 

Comment ouvrir une classe bilingue ?

L'Association ÒC-BI est à votre disposition pour tout renseignement et pour vous aider dans vos démarches.

Les parents désirant l'ouverture d'une classe bilingue dans l'école de leur(s) enfant(s) peuvent en faire la demande.

-faire circuler l'information et recenser le nombre de familles intéressées.

-solliciter les élus locaus. 

-contacter les responsables de l'Education nationale (inspecteur de circonscription pour le département, inspecteur pédagogique régional au Rectorat).

Témoignage d'une mère d'élève habitant et travaillant à Toulouse : 

" Je suis originaire la région nantaise, donc bretonne... J'ai des parents qui me parlaient breton quand j'étais petite. Nous avons choisi le bilinguisme pour nos enfants avec mon conjoint parce que ça les aidera plus tard dans leur développement et dans leur apprentissage de langues étrangères. De plus, le faire avec la langue régionale, c'est l'occasion de s'implanter un peu plus dans la région où nous vivons";