En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Vous êtes ici :   Accueil » Mentions légales
 
 
 

Mentions légales

Mentions légales et politique de confidentialité

du site Òc-Bi Occitània
 

Conformément aux dispositions des articles 6-III et 19 de la loi n°2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique (LCEN) les présentes mentions légales sont portées à la connaissance des utilisateurs et visiteurs du site : Òc-Bi Aquitània.

Le site Òc-Bi Occitània est accessible à l’adresse suivante : http://ocbioccitania.free.fr/

L’accès et l’utilisation du site Òc-Bi Occitània sont soumis aux présentes mentions légales détaillées ci-dessous ainsi qu’aux lois et/ou règlements applicables.

La connexion, l’accès et l’utilisation de ce site impliquent l’acceptation intégrale et sans réserve de toutes les dispositions des présentes mentions légales.

Ce site est affiché avec GuppY 5 , un CMS libre respectant les bonnes pratiques, la sécurité, la vie privée et la protection des données personnelles des utilisateurs.


INFORMATIONS LEGALES

En vertu de l’article 6 de la loi n°2004-575 du 21 juin 2004 (LCEN) l’identité des intervenants dans le cadre de la réalisation du site et de son suivi est portée à la connaissance des visiteurs :

- le site Òc-Bi Occitània est édité par le webemestre de l'Asso Òc-Bi dont le siège social est situé à : 16, rue de Pujols, 47300 Villeneuve-sur-Lot, Contact du site en tant qu’administrateur du site et directeur de la publication.

- le site est hébergé par la société Free.

- tous les internautes qui naviguent, lisent, visionnent et utilisent le site Òc-Bi Occitània sont considérés comme utilisateurs.

- en utilisant le site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de ces conditions et les avoir acceptées, celles-ci pourront être modifiées à tout moment et sans préavis. Je ne saurais être tenu pour responsable en aucune manière d’une mauvaise utilisation du service.


PROPRIETE INTELLECTUELLE

Tout le contenu du présent site, incluant, de façon non limitative, les graphismes, images, textes, vidéos, animations, sons, logos, gifs et icônes ainsi que leur mise en forme sont sous licence CeCILL ou sous la licence d'origine pour les scripts utilisés.

Toute reprise d'article, de nouvelle, de billet, de documentations diverses ou de posts sur le forum du site Òc-Bi Occitània devra comporter une citation de la source avec un lien direct vers l'original.

Pour toute demande d'autorisation ou d'information, veuillez me contacter par la page Contact du site. Des conditions spécifiques sont prévues pour la presse.


POLITIQUE DE CONFIDENTIALITE

Conformément aux dispositions de l’article 5 du règlement européen 2016/679, la collecte et le traitement des données des utilisateurs respectent les principes suivants :

  • Les données ne peuvent être collectées et traitées qu’avec le consentement de l’utilisateur propriétaire des données.
     
  •  La collecte et le traitement des données sont limitées au maximum pour l’affichage du site, pour les commentaires, pour les messages sur le forum, pour le traitement des préférences des membres. Chaque membre peut modifier, supprimer ses préférences à tout moment.
     
  • L’éditeur du site s’engage à garantir l’intégrité et la confidentialité des données collectées.

Conformément aux exigences de l’article 6 du règlement européen 2016/679, la collecte et le traitement des données à caractère personnel n’interviennent que si l’utilisateur a expressément consenti au traitement.


Les données à caractère personnel collectées sur le site sont :

  • pour les visiteurs : le pseudo, l’adresse IP, l’adresse courriel après acceptation formelle dans un formulaire contact, commentaires, forum,
     
  • pour les membres :  le pseudo, l’adresse IP, l’adresse courriel après acceptation formelle dans le formulaire d’inscription avec leur traitement pour la sauvegarde des préférences.

L’hébergement des données du site GuppY CMS est assuré par la société Free.

Les données collectées et traitées par le site sont exclusivement hébergées et traitées en France.

L’éditeur d'Òc-Bi Aquitània assure le traitement et la protection des données, il peut être contacté par la page Contact de ce site.


Les droits de l’utilisateur et les procédures de mise en œuvre des droits de l’utilisateur

Conformément à la réglementation, l’utilisateur possède les droits énumérés ci-dessous, pour faire droit à sa demande, il est tenu de communiquer ses nom, prénom et adresse courriel,

L’éditeur du site est tenu de répondre à l’utilisateur dans un délai de trente jours maximum.

  • Droit d’accès, de rectification et droit à l’oubli
    L’utilisateur peut prendre connaissance, mettre à jour,modifier ou demander la suppression des données le concernant par la page Contact du site. S’il en possède un, l’utilisateur peut supprimer son compte en cliquant sur « Mon compte » dans la boite Préférences, puis en supprimant ses préférences.
     
  • Droit à la portabilité des données
    L’utilisateur peut demander la portabilité des données personnelles détenues pas le site en faisant une demande par la page contact du site.
     
  • Droit à la limitation et à l’opposition du traitement des données
    L’utilisateur a le droit de s’opposer au traitement des données par le site sans que le site puisse refuser.
     
  • Droit de déterminer le sort des données après la mort
    Il est rappelé à l’utilisateur qu’il peut organiser le devenir de ses données collectées et traitées s’il décède, conformément à la loi n°2016-1321 du 7 octobre 2016.
     
  • Droit de saisir l’autorité de contrôle compétente
    Si l’éditeur du site décide de ne pas répondre à la demande de l’utilisateur, et si celui-ci souhaite contester cette décision, il est en droit de saisir la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) - https://www.cnil.fr – ou tout juge compétent.


Obligations du responsable du traitement des données

L’éditeur du site s'engage à protéger les données à caractère personnel collectées, à ne pas les transmettre à des tiers hormis dans un cadre judiciaire, à notifier l'utilisateur en cas de rectification ou de suppression des données.

Sur le site Òc-Bi, le protocole http est utilisé, une protection admin est mise en place, la mise à jour est appliquée à chaque sortie d’une nouvelle version de GuppY pour une meilleure protection des données personnelles.

Dans le cas où l'intégrité, la confidentialité ou la sécurité des données à caractère personnel de l'utilisateur est compromise, le responsable du traitement s'engage à informer l'utilisateur par tout moyen.


Cookies

Le site a recours aux techniques de "cookies" lui permettant de traiter des statistiques et des informations sur le trafic, de faciliter la navigation et d'améliorer le service pour le confort de l'utilisateur.

Pour l'utilisation de fichiers "cookies" impliquant la sauvegarde et l'analyse de données à caractère personnel, le consentement de l'utilisateur est nécessairement demandé.

Ce consentement de l'utilisateur est considéré comme valide pour une durée de 365 jours . A l'issue de cette période, le site demandera à nouveau l'autorisation de l'utilisateur pour enregistrer des fichiers "cookies" sur son disque dur.


1. Opposition de l'utilisateur à l'utilisation de fichiers "cookies" par le site

Il est porté à la connaissance de l'utilisateur qu'il peut s'opposer à l'enregistrement de ces "cookies" en configurant son logiciel de navigation.

Dans le cas où l'utilisateur décide de désactiver les fichiers "cookies", il pourra poursuivre sa navigation sur le site. Toutefois, tout dysfonctionnement du site provoqué par cette manipulation ne pourrait être considéré comme étant du fait de l'éditeur du site.


2. Description des fichiers "cookies" utilisés par le site

L'éditeur du site attire l'attention de l'utilisateur sur le fait que les cookies suivants sont utilisés lors de sa navigation :

- pour les visiteurs : GuppYConnect5, GuppYCookie5, GuppYCrypt, GuppYScreen, leur durée de vie est la durée de la connexion.

- pour les membres connectés :  GuppYConnect5, GuppYCookie5, GuppYCrypt, GuppYScreen, GuppYUser5, leur durée de vie est de 365 jours, sauf si vous vous déconnectez, dans ce cas ils seront supprimés, à la reconnexion ils seront recréés.

- pour les utilisateurs de services :  GuppYPost5 (blog, forum, livre d'or, nouvelles, recommander, réactions aux articles), GuppYPref5 (inscriptions, connexion, administration), GuppYContact5 (contact avancé), GuppYAdmPref5 (administration), GuppYConnect5 (connexion, administration).

Depuis la version 5.02.06 de GuppY, les cookies GuppYPref5, GuppYConnect5, GuppYCrypt, GuppYUser5 sont cryptés pour la sécurité du contenu, avec la possibilité de changer la clé de cryptage pour l’éditeur du site.

En naviguant sur le site, il est porté à connaissance de l'utilisateur que des fichiers "cookies" de tiers peuvent être enregistrés.

De plus, le site intègre des boutons de réseaux sociaux, permettant à l'utilisateur de partager son activité sur le site. Des fichiers "cookies" de ces réseaux sociaux sont par conséquent susceptibles d'être stockés sur l'ordinateur de l'utilisateur lorsqu'il utilise ces fonctionnalités.

L'attention de l'utilisateur est portée sur le fait que ces sites disposent de politiques de confidentialité propres, possiblement différentes de celles présentées ici.

L'éditeur du site invite les utilisateurs à consulter les politiques de confidentialité et de gestions des données personnelles de ces sites.


LOI APPLICABLE ET JURIDICTION

Les présentes Mentions Légales sont régies par la loi française. En cas de différend et à défaut d'accord amiable, le litige sera porté devant les tribunaux français conformément aux règles de compétence en vigueur.
 

CONTACT

Pour tout signalement de contenus ou d'activités illicites, l'utilisateur peut contacter l'éditeur par la page Contact de ce site ou par courrier recommandé avec accusé de réception adressé à l'éditeur aux coordonnées précisées dans les présentes mentions légales.


 



Compte rendu du CAEOC de l'Académie de Toulouse (document Rectorat)

rectorat_Toulouse_MathieuMD.jpg

Présidence : Monsieur Benoit Delaunay, recteur de l’académie de Toulouse
(Photo : Matthieu MD - Creative Commons)

I- Introduction

Dans son propos introductif Monsieur le Recteur remercie les participants pour leur présence qui dénote l’intérêt porté à l’enseignement de la langue régionale. Il rappelle que l’académie de Toulouse est très attachée à cet enseignement et poursuit la mise oeuvre d’une politique volontariste dans ce domaine. La convention académique qui a reçu l’accord de tous les partenaires concernés traduit cet intérêt partagé.

Il n’ignore pas pour autant les difficultés qui peuvent se présenter, notamment au niveau du lycée, mais souhaite que des solutions concertées soient trouvées pour y remédier.

II- L’enseignement de l’occitan dans l’académie de Toulouse à la rentrée 2019

Présentation des constats de rentrée :

A l’appui des tableaux communiqués en annexe, une première présentation des constats de rentrée est faite :

- Dans le second degré, les effectifs du collège sont stables (très légère baisse de l’ordre de 1%). Au lycée, la baisse d’effectif est significative avec -18% dans les lycées publics et -36% dans les lycées privés. La LVB occitan est ouverte désormais dans 18 lycées publics et 1 lycée privé de l’académie.

- L’enseignement bilingue continue à progresser avec 4295 élèves dans le premier degré (+5,8%) et 829 élèves dans le second degré (+11%). Les continuités école-collège sont systématiquement assurées.

- Les effectifs d’enseignement extensif du 1er degré sont stables (13 000 élèves), souvent dispensé avec le concours d’intervenants extérieurs soutenus par les collectivités.

Premiers échanges :

M. Lepoint, répresentant le SE-UNSA, s’inquiète de la baisse des effectifs, notamment au lycée, et de l’inadaptation des modalités d’enseignement : non valorisation de la LVC et difficultés pour accéder à la LVB.

Il demande un retour à des dotations fléchées pour les établissements et signale un besoin d’enseignement d’occitan dans un nouveau collège du secteur de Saint-Gaudens.

M. Roux, conseiller régional d’Occitanie, considère que la situation est grave avec la baisse conséquente des effectifs au lycée. Il s’inquiète des conséquences prévisibles sur l’enseignement supérieur et sur le recrutement de futurs enseignants. Il indique que les possibilités d’enseignement définies par le ministère provoquent la chute constatée des effectifs, en contradiction avec la convention cadre de 2017.

Madame Manzato et Monsieur Couffin, représentant respectivement le SNES-FSU et Sud éducation, remercient M. le Recteur pour la tenue de ce conseil plus tôt que les années précédentes. Ils demandent le rétablissement de dotations spécifiques pour l’enseignement optionnel du 2nd degré, la possibilité de choisir la LVB dans tous les lycées où est enseigné l’occitan, une relance de l’ouverture de sites bilingues dans le 1er degré, notamment en réponse aux demandes des élus locaux. Ils font part de leur inquiétude quant au rapprochement des académies de Toulouse et de Montpellier en ce qui concerne les conditions de remplacement dévolues aux TZR d’occitan.

Monsieur le Recteur précise sur ce dernier point que la fusion des deux académies n’est absolument pas d’actualité et qu’il n’y a donc aucun impact sur les personnels.

Il rappelle aussi que le comité national de suivi de la réforme du lycée a déjà procédé à certains ajustements et continue à travailler dans ce sens.

Le Centre Régional des Enseignants d’Occitan (CREO), représenté par Messieurs Isopet et Rey-Bethbéder, alerte sur l’absence d’ouverture de nouveaux sites bilingues dans le premier degré et de l’impact sur les objectifs conventionnels à atteindre, s’inquiète de la baisse, même minime, des effectifs au collège et considère que la modification du principe de dotation des établissements est responsable de cette fragilisation.

Au niveau du lycée, le CREO s’alarme de la baisse de l’ordre de 20% des effectifs et s’inquiète de la poursuite de cette baisse à la rentrée 2020 avec le départ des élèves de terminale de cette année. Il indique également que la fermeture de l’occitan dans dix lycées de l’académie décourage les professeurs qui ont consacré leur travail à cet enseignement, de même que les familles qui rencontrent des freins à l’inscription.

Le CREO renouvelle son incompréhension du traitement différencié du latin et des langues régionales, patrimoine national à sauvegarder.

Il demande l’ouverture de la LVB dans tous les lycées et souhaite qu’une impulsion soit donnée par les chefs d’établissement eux -mêmes.

Le CREO souhaite que la continuité du bilinguisme soit mieux assurée au lycée et cite à cet égard les lycées de Muret et de Fonsorbes.

Madame Ralu et Monsieur Pech, représentant l’association Òc-bi, signalent que les demandes d’ouvertures de sections bilingues dans le Gers sont toujours en suspens et que certains dispositifs bilingues des Hautes-Pyrénées mériteraient d’être clarifiés.

Monsieur Bergougnan, représentant le conseil départemental de la Haute-Garonne, s’inquiète de la baisse des effectifs du 2nd degré dans le département. Il indique que l’assemblée départementale a approuvé à l’unanimité le projet de convention académique. Il appelle de ses voeux un rétablissement de la progression des effectifs.

Madame Maleville, représentant la FCPE, demande une vigilance particulière au niveau du collège où l’impact de la réforme du lycée pourrait se faire sentir par contrecoup.

Monsieur Becvort, représentant l’Institut d’Estudis Occitans, dénonce ce qu’il considère comme une véritable régression et alerte sur la concurrence entre enseignements qui se manifeste dans certains collèges où l’option occitan n’est pas compatible avec les classes bilangues ou avec l’option latin par exemple. 3

Monsieur Lacroix, représentant l’université Toulouse 2 Jean Jaurès, rappelle que son université propose un cursus complet d’occitan et fait part de sa crainte de fragilisation du supérieur si des mesures de valorisation de l’occitan au lycée ne sont pas prises. Il souligne le fort attachement de la population régionale à l’occitan dans une région qui porte désormais le nom de la langue qui la caractérise.

Monsieur le Recteur estime que ce conseil doit être un lieu de partage de constats et qu’il convient de ne pas s’appuyer sur des exagérations. Il souhaite que les problèmes qui se posent fassent l’objet d’une recherche de solutions concertée, dans un esprit constructif.

Il rappelle qu’il a, dès son arrivée, porté beaucoup d’attention à ce dossier en travaillant avec ses conseillers, en visitant des classes d’occitan, en participant aux assemblées de l’OPLO et en recevant des associations. Il s’est aussi fait le relais de certaines problématiques auprès du ministre qui est sensible à ces questions.

Il souhaite que, tout en tenant compte des contraintes budgétaires et du cadre délimité, un travail soit mené pour favoriser au mieux l’enseignement de l’occitan dans l’académie.

  1. La politique académique d’enseignement de l’occitan

Monsieur le Recteur fait part de son souhait de maintenir pour la rentrée scolaire 2020 les moyens consacrés à l’occitan dans le second degré et de sécuriser les dotations pour l’enseignement facultatif de l’occitan au collège et au lycée. Il veillera à ce que les moyens soient attribués selon les besoins.

Le CREO demande s’il s’agit d’un rétablissement des dotations spécifiques fléchées.

Monsieur Curnelle, secrétaire général adjoint, apporte les précisions suivantes :

- Les moyens spécifiques dédiés à l’enseignement bilingue sont reconduits et augmentés, notamment afin d’assurer les continuités pédagogiques entre l’école et le collège d’une part, entre le collège et le lycée d’autre part. Les heures nécessaires (DNL et langue) sont intégralement financées par une dotation académique spécifique.

- Les moyens dédiés à l’enseignement extensif de l’occitan dans les collèges et les lycées sont sécurisés par un financement spécifique des heures nécessaires au-delà des 2 heures d’enseignement dégagées par chaque établissement et financées par sa dotation d’autonomie

Monsieur Brevet, DAASEN de la Haute-Garonne représentant Madame la Directrice académique, indique que l’amélioration de la continuité école-collèges-lycée est recherchée dans le secteur de Saint-Gaudens. Il annonce la prochaine réunion d’un comité départemental pour l’enseignement de l’occitan, dans l’esprit de la convention, avec les différents partenaires concernés.

Monsieur Papillon, DASEN du Lot, rappelle que l’engagement de l’institution est total. Il fait part de difficultés à fournir parfois une offre adaptée ce qui provoque un désintérêt des familles. Il souhaite acculturer les écoles afin d’améliorer la visibilité de l’occitan et de son intérêt.

Monsieur Agar, IA-IR d’occitan, indique que la carte des enseignements de LVB et LVC au lycée est susceptible d’évoluer à la rentrée 2020. En cette année transitoire, l’académie a donné la possibilité à tout élève volontaire de choisir la LVB occitan en classe de première pour la passation des épreuves du baccalauréat 2021. En réponse à une question du SE-UNSA, il confirme que le parcours LVA Espagnol-LVB Occitan-LVC Anglais est possible dans le cas général. Seuls les élèves inscrits en section binationale Bachibac, Esabac ou Abibac doivent avoir une LVB étrangère et peuvent alors étudier la langue régionale en LVC.

Madame Bras, représentant la fédération régionale des calandretas, s’inquiète de la baisse des effectifs dans la plupart des lycées et des conséquences sur le vivier de futurs enseignants. Elle se réjouit en revanche que les élèves de troisième du collège Calandreta puissent intégrer le lycée Saint-Sernin de Toulouse où ils choisissent l’enseignement de spécialité « Langue, littérature et culture occitanes » offert en classe de 1ère. Elle évoque la possibilité de dédoubler des classes au lycée si les effectifs poursuivent leur progression.

Madame Ralu s’interroge sur la possibilité de passation des épreuves de LVB occitan du baccalauréat offerte aux « candidats libres ».

Monsieur Couffin attire l’attention sur la nécessité de disposer d’outils de communication avec les familles pour informer sur les possibilités d’enseignement de l’occitan.

Monsieur le Recteur considère qu’il y a un enjeu sur la communication et souhaite à ce propos qu’un groupe de travail soit constitué afin de proposer des outils d’information.

La convention académique

Monsieur le Recteur indique que tous les partenaires concernés ont apporté un accord de principe sur le texte de la convention et que la plupart des assemblées délibérantes des collectivités l’ont déjà approuvé. La signature, dont la date sera donc prochainement communiquée, fera l’objet d’une manifestation destinée à faire connaître les enjeux de l’enseignement de l’occitan dans l’académie.

Il rappelle que cette convention constitue un outil au service du développement de l’enseignement de l’occitan et que les grandes orientations définies traduisent la volonté de mettre en oeuvre une politique ambitieuse.

Focus sur quelques réalisations en cours :

Monsieur Agar rappelle le dispositif académique de formation linguistique en occitan mis en place pour la deuxième année, avec le concours des conseillers pédagogiques départementaux pour le volet de proximité. 17 professeurs des écoles et 4 professeurs de collège en bénéficient. Un niveau 2 est aussi proposé cette année pour renforcer les compétences de 10 enseignants. Ce dispositif financé par la DAFPEN vise l’accroissement de la ressource enseignante pour l’enseignement bilingue.

Monsieur Doussine, IEN chargé de mission académique pour l’enseignement bilingue, présente une expérimentation plurilingue à base bilingue français-occitan menée à Moissac en Tarn-et-Garonne. Elle concerne une école de secteur REP et permet un apprentissage de l’espagnol qu’il est prévu de poursuivre en 6ème, en complément de l’anglais et du bilinguisme occitan.

Madame Quilhot-Gesseaume, délégué académique à l’action culturelle, fait état des projets de classe et des partenariats intégrant une sensibilisation à la langue et à la culture occitanes.

Monsieur Agar, en complément, signale l’intérêt des projets culturels éducatifs en occitan et/ou catalan soutenus par la région Occitanie.

Monsieur le Recteur remercie les participants et clôture la réunion.